2019 : Jérémy Liron, parcours en « pente douce ».

Jérémy Liron, parcours en « pente douce » in La Voix du Nord mars 2019.

Douze ans après sa résidence artistique Coup de Pouce, Jérémy Liron expose jusqu’au 27 avril à l’H du siège de Valenciennes. « J’ai eu l’opportunité de prendre du recul sur mon parcours et de montrer aussi des œuvres inédites », explique l’artiste, dont les premiers paysages représentent souvent des immeubles aux couleurs ocre ou gris délavé. Ces architectures inspirées par la géométrie du Corbusier, se détachent sur un fond bleu uniforme. « Le fait qu’elles surgissent comme des tableaux abstraits m’intéressait » explique Jérémy Liron. Pas de personnes, d’animaux, de voitures mais des ombres portées, des lumières, des masses qui structurent l’espace : un arbre, une pelouse, un massif de fleurs donnant à ces œuvres un côté énigmatique. Ce jeu d’ombres et les lumières se retrouvent dans ses sculptures.