2017 : La magie de la peinture excède sa technique, par Vincent Delaury.

La peinture, si elle nécessite une maîtrise des techniques, est avant tout façon de voir ; un large éventail de moyens techniques digérés n’étant qu’un viatique pour laisser libre cours à son imaginaire et à a perception du monde en vue d’affirmer pleinement sa personnalité artistique.

Lire la suite

2016 : Jérémy Liron, un artiste plasticien aux multiples figures, par Franck Maistre.

Le jeune artiste, natif de Marseille n’affiche que 36 printemps mais son parcours est déjà bien rempli, tant de par son parcours universitaire que par ses créations qui au niveau hexagonal, comment à être connues et reconnues.

Lire la suite

2016 : exposition de Jérémy Liron à l’Angle : 65 œuvres à découvrir, par Franck Maistre.

un subtil mélange de tableaux, peintures et dessins où le spectateur se laissera surprendre par ces figures géométriques ou humaines, lesquelles parfois semblent nous retourner le regard qu’on leur porte.

Lire la suite

2016 : Jeremy Liron, la traversée & le livre l’immeuble le tableau, par Mathieu CHante.

Le monde s’offre au regard de Jérémy Liron, affirme sèchement sa visibilité, le peintre sait qu’en faire : verser au-dedans, avec humilité, sa propre grammaire intime, des lois édictées mais fines qui assoient une certaine idée de la noblesse d’Être.

Lire la suite

2016 : L’intensité du regard du peintre à l’atelier de Jérémy Liron, par Dolores Trenza.

Le don de Jérémy ne se limite pas à la peinture car il manie aussi bien le pinceau que la plume. Il est l’auteur de plusieurs articles, préfaces, catalogues et livres. On ne sait du peintre ou de l’écrivain qui guide l’autre dans sa recherche de l’acte créatif, qui de l’image ou du mot inspire le tableau ou l’écrit.

Lire la suite

2016 : Ateliers ouverts, par Marie Gerhardy.

Le Marseillais Jérémy Liron, artiste, écrivain et enseignant, expose les « archives du désastre », une série de dessins inspirés de la destruction récente des archives syriennes. « Ces bustes ou fragments de colonnes, teintés d’un voile vert, font penser à un souvenir, renvoient au château, à la notion d’absence et de présence. »

Lire la suite

2016 : l’infinie distance des choses dans leur temps.

Peintre et sculpteur marseillais exilé à Lyon, Jérémy Liron a conservé de ses origines méridionales un absolu sens de la lumière : ses œuvres irradient de clarté.

Lire la suite

2016 : Curiosité, chronique lyonnaise de Joel Riff.

Jérémy Liron donne à voir un survol représentatif de l’évolution de sa production, qui semble avec le temps recadrer ses visées en un zoom progressif, depuis les larges paysages méditerranéens jusqu’aux détails verdâtres plus mystérieux

Lire la suite

2016 : JEREMY LIRON, IDEA OU LA LENTE DISPARITION D’UN MONDE, par Laurence Gossart.

Jérémy Liron offre des ponctuations. Des ponctuations intimistes qui jalonnent l’espace de la galerie mais aussi l’espace mental. Non pas une œuvre unique mais de petites œuvres quasi atonales, dont le brou de vert brouille la lisibilité du dessin et force celui qui regarde à s’approcher pour voir.

Lire la suite

2016 : Jérémy Liron, l’archi-peintre, par Samuel Kahn.

Il y a des inspirations qui l’accompagnent depuis longtemps comme les bâtiments dessinés par Le Corbusier, tandis que d’autres viennent le frapper subitement, tel cet immeuble au coin du parc de la Cerisaie dont il avait passé l’angle des dizaines de fois avant de remarquer son intérêt pictural.

Lire la suite