2011 – Quatre artistes lyonnais ouvrent leurs chambres au Polaris – Par Fabien Giacomelli.

2011 – Quatre artistes lyonnais ouvrent leurs chambres au Polaris, par Fabien Giacomelliin Le Progrès.

L’historienne d’art, Françoise Lonardoni, organise au Polaris une exposition collective sur la représentation de l’espace à travers plusieurs époques. « Une chambre à soi » passe de la caméra obscura (chambre noire) de la perspective mimétique, de la Renaissance et de l’âge classique, aux chambres plus subjectives et décalées de quatre artistes contemporains lyonnais. On peut voir, ainsi, des estampes du XVI e siècle d’Hans Vredman de Vries aux architectures précises et géométriques, ou les prisons imaginaires et grandiloquentes à l’eau-forte du Vénitien Piranesi (1720-1778). Du côté des contemporains, Fabienne Balandras présente ses photographies de maquettes de cellules de prison, Frédéric Khodja ses libres digressions à partir de cartes postales anciennes, Jérémy Liron ses vues d’immeubles peintes, et Lydia Solana ses petites bibliothèques imaginaires.

×

Comments are closed.